Société

Algérie/ Victime de diffamation, l'écrivain Kamel Daoud réagit

L’écrivain et chroniqueur Algérien, Kamel Daoud, a réagi, ce lundi, à une rumeur sur sa condamnation, par le tribunal d’Oran, à trois mois de prison avec sursis et une amende de 20 000 DA pour violence conjugale. Dans un tweet, le célèbre écrivain a en effet affirmé qu’il est victime de « propos diffamatoires » ciblant sa personne et sa famille, relayés sur les réseaux sociaux…
Read more