Politique

SAID SADI RENCONTRE LE DEPUTE FEDERAL PIERRE LUC DUSSAULT

Par Said Sadi

Le député fédéral canadien Pierre-Luc Dussault du NPD (nouveau parti démocrate) m’a invité a son office du comté de Sherbrooke le 20 juillet. L’entretien à porté sur la correspondance, que ce parlementaire a tenu à rendre publique, a adressé à son ministre des finances suite à l’information qui lui était parvenue selon laquelle des flux financiers anormaux étaient entrain d’être dirigés vers le Canada après le début de la révolution du 22 février.
Dans cette lettre, M. Dussault a en effet invité les autorités de son pays à faire preuve de grande vigilance devant ces fuites de capitaux qui sont le bien du peuple algérien, a-t-il tenu à relever.

Le ministre des finances n’a, pour l’instant, pas fait d’évaluation exhaustive car le dossier implique plusieurs départements et la période estivale ralentit sensiblement le fonctionnement administratif d’investigation.
Le parlementaire canadien a assuré qu’il rendrait également publiques les conclusions du gouvernement fédéral dont il sera nécessairement un des premiers destinataires.
M. Dussault s’est dit très sensible par les appels et courriers qu’il a reçus de la part de plusieurs Algériens installés au Canada ou demeurés au pays.
Le reste de l’entretien a tourné autour de la question de laïcité à propos de laquelle une loi interdisant le port de signes religieux dans les services de souveraineté, d’être votée ; sur ses nuances d’application dans les Etats francophones et anglophones et la question des migrants dont un grand nombre arrivait, il y a encore peu de temps, de la frontière toute proche avec les Etats Unis.

J’ai fait observer à ce sujet que depuis que la révolution algérienne est engagée, les jeunes qui fuyaient par centaines sur des embarcations de fortunes ont cessé leur exode préférant participer au combat démocratique dans leur pays. C’est bien la preuve que la cause première des mouvements migratoires clandestins renvoit à la mauvaise gouvernance des pouvoirs totalitaires qui privent les pays du sud de liberté et les spolient de leur ressources. Malheureusement les pays démocratiques ont longtemps soutenu ces régimes dont ils croyaient pouvoir attendre la stabilité. Or, les Algériens font la démonstration qu’il ne saurait y avoir de stabilité sans démocratie.
Comme beaucoup d’hommes et femmes politiques de son pays le député fédéral suit avec une attention particulière les évolutions de la situation en Algérie et, à l’instar des autorités canadiennes, il a réaffirmé son soutien et sa considération au mouvement démocratique algérien dont il salue la permanence et l’expression pacifique.

_____________________________________________________________________________________________________________

Donnez votre avis en laissant un commentaire en bas

_____________________________________________________________________________________________________________
Vous aussi, vous pouvez participer en envoyant vos contributions à notre messagerie : https://tazzuri.net/contactez-nous/
Ou à notre boîte email : tazzuri.contact@gmail.com

Related posts
EconomieFinancePolitique

Algérie/ Le mépris des peuples est leur handicap

Politique

Algérie/ SAID SADI : "INGÉRENCE ET SOUVERAINETÉ"

Politique

Espagne/ Les indépendantistes catalans condamnés jusqu'à 13 ans de prison

CulturePolitique

La "berbérité" des Etats du Maghreb, la plus longue guerre froide de l'Histoire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *