Littérature

Lettre d’une étudiante au système mafieux

Lettre d'une étudiante au système mafieux

Monsieur le système mafieux, Je vous écris aujourd’hui avec la plume d’un phénix brûlé et l’encre de sang de chaque martyre et victime depuis la guerre d’Algérie, avec les larmes de chaque algérien loin de sa famille qui a quitté ses terres pour la conquête du bonheur que vous lui avez arraché. Je vous écris depuis une chambre froide où des centaines de jeunes sont allongés, pour la plupart repêchés des fins fonds de la Méditerranée ou des stades où ils voulaient juste souffler et s’échapper. Je vous écris depuis un cimetière où des familles viennent pleurer leurs frères, père, oncle et mère morts par votre faute durant la décennie dont vous êtes les précurseurs. J’entends les cris de chacun d’eux depuis bien longtemps, mais aujourd’hui je n’entends plus que leurs silence, ils se sont tus pour laisser place aux voix des vivants. désormais silencieux et presque sereins ils regardent aux loin leurs descendants revendiquer leurs droits, admirant leurs âmes ressuscitées dans des corps de générations nouvelles! Le phénix renaît de ses cendres et survole toutes les villes d’Algérie, l’ombre de ses ailes recouvre le monde entier, ses couleurs vives brillent plus que la lumière de notre étoile le soleil !

Monsieur le système corrompu, vous suffoquez, vous essayez de survivre sans pour autant vivre, pourquoi vous donnez vous tant de mal dans un échec assuré? Vous n’avez aucune nationalité aucune racine, que des assoiffés de pouvoir, de corruption et d’argent sale, votre posture, votre regard et vos paroles n’ont aucune dignité, vous jouez à la queuleuleu avec Macron et Trump au-dessus de vos têtes, des peureux, voila ce que vous êtes, des pantins et des marionnettes assez bêtes pour faire de vous ce qu’ils veulent .Dites-moi combien de milliards ? Dites-moi combien de meurtres ? Dites-moi combien de coup de téléphone aux tribunaux? Dites-moi ce que vous avez fait de nous?

Monsieur le système mafieux, 60 ans de corruption et de vol ne vous ont-elles pas suffit, retirez-vous je crois que vous êtes rassasiés, laissez place à la démocratie, à la liberté, au souffle nouveau d’une génération assoiffée de construire un nouveau pays et pleine d’amour pour l’Algérie.

B.Imene.

_____________________________________________________________________________________________________________

Donnez votre avis en laissant un commentaire en bas

_____________________________________________________________________________________________________________
Vous aussi, vous pouvez participer en envoyant vos contributions à notre messagerie : https://tazzuri.net/contactez-nous/
Ou à notre boîte email : tazzuri.contact@gmail.com

Related posts
Littérature

Poésie/ J'ai mal, le peuple a mal, l'Algérie a mal.

Littérature

Poésie/ Conseils angéliques

Littérature

Lecture / "RÉVOLUTION DU 22 FÉVRIER, Un miracle algérien" de SAID SADI

Littérature

Elaine Mokhtefi à Alger, Blida et Oran

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *