Politique

Algérie/ Dr. SADI : « La question palestinienne sert d’alibi pour camoufler les échecs ou tensions internes »

Dr. SADI : "La question palestinienne sert d’alibi pour camoufler les échecs ou tensions internes"

Dans sa dernière contribution intitulée « Maroc, Israël, Palestine et Nous », Dr. SADI a évoqué essentiellement sur le processus de normalisation notamment celui du Maroc avec Israël. Il a aussi abordé les forces agissantes en Palestine qui est minée par deux projets de société inconciliables incarnés par Hamas et l’Autorité Palestinienne. Sans omettre de dénoncer la classe politique et l’élite intellectuelle qui n’ont pas réagi pour éclairer l’opinion publique de ces derniers bouleversements géopolitiques qui ont des « incidences régionales et immédiates ». Toute la presse internationale a réservé ses Une à cette question.

Dans son analyse, Dr. SADI a tout d’abord relevé l’importance de se pencher sur cette question régionale qui a des effets immédiats dans la géopolitique régionale dont l’Algérie est concernée directement. Sa réflexion est venue pour combler le déficit de la contribution des intellectuels ou la classe politique. Selon SADI, certains sujets demeurent tabous voire interdits en exerçant une autocensure.

Concernant la question palestinienne, pour Said SADI, elle « sert d’alibi pour camoufler les échecs ou tensions internes » et il ajoute, le pouvoir d’Alger se positionne en « royaliste plus que le Roi », « avec un populisme, le régime algérien campe sur des positions que même les premiers concernés rejettent ». C’est dans cette perspective que Dr. SADI suggère la lucidité et agir en « adulte » pour défendre les intérêts du pays. En quelque sorte, se mettre dans une posture pragmatique et non dogmatique.

La stratégie politique doit être construite à partir des réalités du terrain en faisant le choix juste. Et d’ailleurs, SADI a montré les deux projets de société antagoniques qui s’affrontent en Palestine : celui incarné par l’Autorité Palestinienne qui revendique ouvertement la laïcité et celui qui est défendu par le parti islamiste Hamas qui milite pour « l’instauration d’une théocratie globale ». L’auteur de « Algérie, l’échec recommencé  » est convaincu que le « Hamas est le principal ennemi de la Palestine » car il représente un alibi aux « Faucons israéliens » de justifier leurs abus.

Par ailleurs, Dr. SADI considère que l’Autorité Palestinienne doit revenir à son projet initial qui consiste à défendre l’instauration d’un État palestinien basé sur les fondamentaux : « démocratie, pluralisme et laïcité ». Ceci, en vue de refléter et dégager un projet cohérent voire crédible.

Ce qui a amené Said SADI à écrire « la Palestine doit intéresser l’esprit et non les tripes ou les estomacs ». Le discours rationnel doit primer et non sombrer dans la « surenchère démagogique » traduisant cette faillite « morale et politique » qui mine l’Algérie.

Concernant l’insurrection citoyenne de février 2019, l’ancien président du RCD considère que « l’opportunité historique du printemps 2019 a été gâchée par le carriérisme populiste » et de privilégier « la bataille pour le pouvoir mais pas contre le système ».

En conclusion, il suggère « un espace de débat libre permettant à l’opinion progressiste d’Afrique du Nord d’échanger » qui devient une exigence historique. Cette convergence nord- africaine était aussi une revendication et un idéal défendu lors du congrès de la Soummam en 1956.

 

                                                                                                               Kamel Amari

Related posts
Politique

Algérie/ Dr. SADI : « Une paresse intellectuelle qui conduit à l’incapacité de nuancer, différencier, gérer les complexités… »

PolitiqueWeb TV

Rediffusion/ Emission-Digitale sur actualités politiques

Politique

Algérie/ Contribution : La faute à Camus l’algérien et à Marx l’étranger

Politique

International/ Accord « historique » entre Israël et le Maroc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *