Société

Émirats Arabes Unis/ Vers l’autorisation de la consommation d’alcool et du concubinage

Émirats Arabes Unis/ Vers l’autorisation de la consommation d’alcool et du concubinage

Les Émirats arabes unis viennent d’annoncer la révision majeure des lois islamiques qui régissent le pays : la consommation d’alcool et la cohabitation hors mariage vont être autorisées.

Jusqu’ici, les particuliers désireux d’acheter, de transporter et de détenir de l’alcool devaient obtenir une licence délivrée par le gouvernement –ce qui s’avérait particulièrement difficile pour la population musulmane.

Désormais, cette licence ne sera plus nécessaire pour les personnes de 21 ans et plus, rapporte NBC News.

Parmi les autres changements majeurs, la «cohabitation de couples non mariés», autrement dit le concubinage, ne sera plus considérée comme un crime, aussi bien pour les étranger(e)s que les Émirati(e)s. La tentative de suicide, interdite par la loi islamique, sera également dépénalisée.

Enfin, une révision très importante a été annoncée: les lois protégeant les «crimes d’honneur» vont être abolies. Ces lois permettaient aux auteurs de meurtres sur une personne ayant déshonoré leur famille, souvent des femmes, de s’en sortir avec des peines allégées.

«Consolider les principes de tolérance»

Comme l’explique l’agence de presse émiratie WAM, ces réformes ont pour objectif de «consolider les principes de tolérance des Émirats arabes unis».

Le contexte joue pour beaucoup. Signe d’ouverture, le pays du Golfe accueillera la prochaine Exposition universelle. L’assouplissement des lois intervient au moment de la normalisation de ses relations avec Israël, qui devrait permettre l’arrivée de touristes et d’investisseurs.

En outre, cette modification reflète la volonté des Émirats arabes unis de s’ouvrir davantage au monde occidental, à ses touristes et à ses entreprises. Le petit pays créé en 1971 doit aussi s’adapter à l’évolution rapide de sa société et à sa démographie si particulière: 90% de ses près de 10 millions d’habitant·es sont des étranger·ères.

Source : slate.fr

Related posts
Santé et Bien-êtreSociété

Covid-19/ Algérie: La rentrée universitaire 2020-2021 reportée

Société

Arabie Saoudite/ Le système de la Kafala sera supprimé

Société

Allemagne/ Intégrisme : Il refuse de serrer la main à une femme, on lui retire la nationalité

Société

Société/ Pourquoi tout cet acharnement contre Mounia Benfeghoul sur les réseaux sociaux ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *