Politique

Algérie/ Diaspora : Le Comité Solidarités Démocratiques est né

Dr. SADI : "Pourquoi le vote, même libre, peut-il conduire à la dictature si cet acte éminemment citoyen n’est pas protégé par l’humanisme républicain ?"

Le comité Solidarités Démocratiques est né officiellement au Canada comme indiqué dans la déclaration de soutien au Dr. SADI le 22 juillet dernier qui est victime d’attaques diffamatoires par l’organisation islamiste Rachad.

La mission essentielle de ce comité consiste en la mobilisation des forces démocratiques soucieuses de défendre les acteurs politiques ou personnalités ciblés par les organisations obscurantistes et rétrogrades financées par des États ayant pour seuls objectifs l’étouffement de toute initiative citoyenne s’inscrivant dans la construction de l’idéal démocratique.

Dans la déclaration rendue publique, les rédacteurs ont souligné par ailleurs l’accompagnement et le soutien financier « En plus des charges financières que représentent ces procédures de défense, souvent longues et dispendieuses, et auxquelles nous avons le devoir de contribuer, notre démarche est destinée à accompagner des femmes et des hommes qui se battent pour notre liberté et qui, à ce titre, ne doivent plus jamais demeurer isolés face à la violence de mouvements qui ne cachent pas leurs velléités dictatoriales. » En mettant aussi en exergue le travail colossal qui est fait en Algérie par le Comité National pour la Libération des Détenus ( CNLD) qui militent pour sensibiliser et mobiliser afin de libérer les détenus incarcérés injustement.

La première mission de ce comité fraîchement créé consiste en l’accompagnement et le soutien au Dr. SADI dans son procès qui est intenté récemment contre certains activistes de Rachad. Il y a lieu de rappeler cette organisation s’est attaquée à Said SADI car il était l’une des rares personnalités politiques et intellectuelles à avoir attiré l’attention sur les intentions méphistophéliques.

Vu que la composante de cette mouvance constituée d’anciens militants de l’ex. FIS, ses cadres et nouvelles recrues partisans de Saint Égidio, ils veulent s’en prendre à l’un des acteurs politiques, durant les années 90, à faire barrage à un parti fasciste et à l’instauration d’un État théocratique. Dr. SADI est connu pour sa double rupture : contre le système en place et les islamistes.

Aujourd’hui, il milite pour une transition démocratique en axant sur les préalables démocratiques, car il considère la démocratie comme un ensemble de principes et non se limiter au suffrage universel. Un certain nombre de valeurs démocratiques : séparation du religieux du politique, l’égalité des citoyens et citoyennes devant la loi, l’alternance au pouvoir, libertés individuelles et collectives, les droits et la protections des minorités… Ces valeurs relèvent , selon lui, des valeurs universelles et non de l’idéologie.

Les rédacteurs du communiqué ont insisté sur l’exigence d’apporter assistance à toute personne démocrate victime d’attaques de la part de forces obscurantistes « Aucune femme, aucun homme ne doivent désormais se retrouver seuls dans un combat qui engage chacune et chacun d’entre nous. La victoire du projet démocratique passe aussi par la solidarité que nous témoignons à celles et ceux qui le portent à drapeau déployé. »

Le comité est de composé de sept membres et pour toute information et Renseignements :
solidaritesdemocratiques@yahoo.com • 514 806-0080

                                                                                                                                         Kamel Amari

Related posts
Politique

Proche-Orient/ Revirement: L’Autorité palestinienne annonce la reprise de la coordination avec Israël

Politique

USA/ Joe Biden élu président des États-Unis selon les médias américains

Politique

Algérie/ Contribution : La principale décantation politique

Politique

Algérie/ Le moudjahid Lakhdar Bouregaâ n’est plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *