Société

L’Ecosse, premier pays au monde à voter la gratuité des protections périodiques

L'Ecosse, premier pays au monde à voter la gratuité des protections périodiques

L’Ecosse est en passe de devenir le premier pays au monde à distribuer des tampons et des serviettes hygiéniques à toutes ses habitantes. Selon la chaîne de télévision française d’information « LCI », une proposition de loi pour la gratuité des protections périodiques a été votée à la quasi-unanimité par les députés écossais.

« Un petit pas pour un gouvernement, une grande mesure pour les Écossaises. Le Parlement autonome d’Écosse a voté ce mercredi 26 janvier la gratuité des protections périodiques pour toutes les femmes du pays. Une proposition de loi sans équivalent dans le monde », rapporte la chaîne française.

Des tampons et serviettes disponibles gratuitement

Voté en première lecture par les députés écossais, le texte prévoit que des tampons et des serviettes hygiéniques seront distribués gratuitement dans de nombreux lieux publics. Les pharmacies, les centres locaux et clubs de jeunesse seront approvisionnés. Et bien sûr, les écoles et les universités continueront d’en fournir aux jeunes filles, comme c’était déjà le cas depuis 2018 dans tous ces établissements scolaires.

Le coût annuel de cette mesure ? Environ 24 millions de livres, soit 28 millions d’euros. Le prix à payer pour « normaliser la menstruation » et lutter contre la précarité menstruelle, le fait de ne pas pouvoir se payer des protections périodiques dû à une trop grande pauvreté. Des combats soutenus à la quasi-unanimité par les membres du Parlement. La proposition de loi a été adoptée par 112 députés : soit aucun vote contre et une seule abstention.

Il est à noter qu’à l’origine de ce projet de loi, la députée Monica Lennon. « Il s’agit de produits de base, et pas une seule femme en Écosse ne devrait avoir à vivre sans protections périodiques« , a-t-elle déclaré devant la presse. L’élue a estimé que l’adoption de son texte « marquerait un tournant » en brisant le tabou sur la menstruation en Écosse.

Conformément à la procédure parlementaire du pays, une seconde phase de vote va débuter, lors de laquelle les députés d’Edimbourg pourront proposer des amendements. Monica Lennon espère que l’adoption de cette proposition de loi enverra « le signal tangible du sérieux avec lequel notre parlement prend en compte les questions de genre ».

En Algérie, pendant ce temps, les innombrables sujets relatifs à la femme et à sa condition restent en arrière plan, tabous voir étouffés sous le poids des normes patriarcales.

Related posts
Société

Arabie Saoudite : “Le voile n’est pas obligatoire”

SociétéWeb TV

Emission-Digitale sur le rôle de l'avocat dans un procès équitable

PolitiqueSociétéWeb TV

Emission-Digitale sur le rôle de l'avocat dans une révolution

Société

Arabie Saoudite/ Une ghanéenne fouettée pour avoir couché avec un soudanais

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *