Politique

Algérie/ Rachad révèle l’adresse d’un philosophe algérien aux fanatiques pour le lyncher

Rachad révèle l’adresse d’un philosophe algérien aux fanatiques pour le lyncher

Selon le site-web Algérie Patriotique, les agitateurs du mouvement Rachad ont indiqué l’adresse du philosophe algérien Hamid Zanaz sur les réseaux sociaux pour permettre aux terroristes, dont ils sont les porte-voix attitrés, de l’assassiner. Habitant au cœur d’un fief islamiste à Boumerdès, à l’est d’Alger, Hamid Zanaz est pris pour cible pour avoir dénoncé le rôle que joue cette organisation financée par la Turquie, le Qatar et le Maroc dans la victimisation des groupes islamistes armés et de leur matrice politique, le Front islamique du Salut d’Ali Benhadj.

Selon la même source, Hamid Zanaz a réagi sur sa page Facebook en affirmant que cette réaction de Rachad est une confirmation de l’intolérance de ce mouvement et des islamistes en général. Dans un message posté sur les réseaux sociaux, des éléments qui activent sous le nom de «Lutte pour la libération de la conscience», clairement un appendice de Rachad et du FIS, on lit ceci, écrit en arabe : «Hamid Zanaz est un moulhid (apostat) algérien», en précisant sa commune d’origine pour inciter les extrémistes à le lyncher. «Voici la preuve !» a rétorqué le philosophe, en ajoutant : «Ceux qui n’ont pas encore compris n’ont qu’à observer la mentalité de Rachad, du FIS et de tous les islamistes sans exception. Ils affirment que je suis un apostat, de quoi se mêlent-ils ? Ne dites-vous pas que vous êtes pour un Etat civil ?» a-t-il ironisé. «Nous vous avons démasqué car, en vérité, vous êtes pour un Etat islamiste pro-Daech !» a-t-il insisté, en ajoutant que le mouvement Rachad «a, en définitive, fait de la publicité à un article qui le met à nu».

Hamid Zanaz, qui a remercié les nombreuses personnes qui lui ont apporté leur soutien «contre l’obscurantisme» et pour un «Etat laïc et non pas islamiste», a publié une tribune dans les colonnes du journal Al-Araby, à travers lequel il a démasqué la collusion entre l’organisation dirigée, entre autres, par Larbi Zitout à partir de Londres et Mourad Dhina à partir de Genève, et mis en garde contre les manœuvres du mouvement Rachad, «affidé des Frères musulmans» qui «pave la voie au retour des années de sang en Algérie».

«Des groupes islamistes activant en Algérie et à l’étranger se sont engagés dans une campagne conduite par les islamistes pour absoudre les crimes de ces derniers en Algérie, notamment en ce qui concerne la décennie noire que l’Algérie a traversée dans les années 1990, durant laquelle le pays a vécu des événements sanglants à cause de la confrontation entre l’armée et les groupes islamistes armés. Parmi ces mouvements intégristes, Rachad qui active à partir de Londres et qui a tenté, dans le même temps, d’infiltrer le mouvement de contestation populaire en Algérie et d’inciter les opposants au pouvoir à épouser leur idéologie pour réaliser son projet», a écrit Hamid Zanaz. «Mais toutes ces manœuvres se sont fracassées contre la maturité d’une jeunesse éveillée et connaissant le vrai visage de ce mouvement et les véritables desseins de cette organisation qui cherche à ramener le pays à la période durant laquelle le pays était noyé par les islamistes dans la violence et le chaos», a-t-il résumé.

Related posts
PolitiqueWeb TV

Emission-Digitale sur le CRN et les principaux défis à relever

PolitiqueWeb TV

Emission-Digitale sur la presse en Algérie avec Hafid Derradji

Politique

International/ Après les Émirats arabes, c'est le Bahreïn qui normalise ses relations avec Israël

Politique

Algérie/ Dr. Said SADI : « L’islamisme est historiquement mort… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *