Politique

Algérie/ Samir Chaâbna choisit la nationalité française à la fonction de ministre

Samir Chaâbna choisit la nationalité française à la fonction de ministre

Désigné ministre délégué chargé de la communauté nationale à l’étranger lors du dernier remaniement ministériel, mardi 23 juin, Samir Chaâbna ne fait plus partie du gouvernement.En cause, l’ancien responsable de l’ENTV à Marseille a refusé de renoncer à sa nationalité française

« Lors des consultations pour la constitution du nouveau gouvernement, Samir Chaâbna a donné son accord pour détenir le portefeuille de ministre délégué chargé de la communauté nationale à l’étranger, sans déclarer qu’il est porteur d’une double nationalité », indique le communiqué du gouvernement.

« Il a été demandé à M. Chaâbna de se conformer aux dispositions de l’article 17-01 définissant les hautes fonctions de l’État pour lesquelles la nationalité algérienne exclusive est exigible, et de renoncer à sa nationalité étrangère.  Après son refus de se conformer à ces conditions, et sur décision du président de la République, il a été procédé à l’annulation de la désignation de Samir Chaâbna au poste de ministre délégué chargé de la communauté nationale à l’étranger. De ce fait, Samir Chaâbna ne fait plus partie de la composante du gouvernement actuel », expliquent les services du Premier ministre.

Il est à noter qu’une disposition prévue par la loi n° 17-01 du 10 janvier 2017, fixant la liste des hautes responsabilités de l’Etat et des fonctions politiques, dont l’accès requiert la nationalité algérienne exclusive.

Il est à rappeler que l’ancien journaliste de l’ENTV, Samir Chaâbna était également député de l’immigration.

Related posts
Politique

Algérie/ Dr. Said SADI : « Le pouvoir est incapable et refuse de mettre son horloge politique à l’heure de l’Histoire »

PolitiqueWeb TV

Emission-Digitale sur le CRN et les principaux défis à relever

PolitiqueWeb TV

Emission-Digitale sur la presse en Algérie avec Hafid Derradji

Politique

International/ Après les Émirats arabes, c'est le Bahreïn qui normalise ses relations avec Israël

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *