Economie

Pétrole/ le Brent repasse au-dessus de 30 dollars

Pétrole/ le Brent repasse au-dessus de 30 dollars

Le prix du baril de Brent de la mer du Nord, référence pour le pétrole international dont le Sahara Blend algérien, a terminé ce jeudi en hausse, pour repasser au dessus de la barre de 30 dollars.

À la clôture, il a gagné 6,6% ou 1,94 dollars à 31,13 dollars. Coté à New York, le pétrole américain a augmenté de 9% pour finir à 27,56 dollars, un niveau qu’il n’a pas atteint depuis début avril.

Mercredi, le Brent et le WTI avaient clôturé en baisse, respectivement de 2,6% et 1,9%.

Plusieurs facteurs expliquent cette remontée des cours de l’or noir parmi lesquels figure la baisse des stocks américains mercredi, qui « suscite l’optimisme quant à une hausse de la demande », décimé depuis plusieurs mois par la pandémie de coronavirus, a estimé Michael Hewson, de CMC Marketsr cité par l’AFP.

Aux États-Unis, les réserves de brut ont enregistré leur premier recul depuis janvier, avec une baisse de 700.000 barils au 8 mai, alors que les analystes s’attendaient à une hausse. Toujours aux États-Unis, et signe d’un regain de consommation, les stocks d’essence ont également baissé pour la troisième semaine consécutive, à cause des mesures de déconfinement dans de nombreux  États et de la reprise du transport.

Au lendemain de la baisse surprise des stocks de brut américains, l’Agence internationale de l’énergie (AIE) s’est montrée optimiste ce jeudi en révisant ses prévisions de baisse de la demande de pétrole pour 2020 qui est estimée à -8,6 millions de barils par jour, au lieu de -9,3 millions prévus en avril.

De son côté, l’Opep prévoit une accélération du rééquilibrage du marché pétrolier durant les prochains trimestres. « Le tableau brossé par l’Opep est encourageant, du moins si on le compare à l’évaluation du mois dernier», a jugé Tamas Varga, analyste de PVM.

Ce jeudi, l’Algérie par la voix de son ministre de l’Energie Mohamed Arkab a indiqué avoir réduit sa production de pétrole conformément à l’accord de l’Opep+ conclu le 12 avril dernier. « L’objectif primordial est de réaliser un taux de conformité supérieur à 100% », a déclaré M. Arkab cité dans un communiqué de son département, estimant que « les conditions et les perspectives du marché pétrolier interpellent tous les producteurs et exigent un respect total de l’accord de réduction de production ».

M. Arkab estimé que « le plus difficile est derrière nous » et que « la situation du marché va s’améliorer rapidement grâce à la reprise de l’activité économique et à l’action des pays de l’Opep+ ».

Source : TSA

Related posts
Economie

Algérie/ Voici les nouveaux prix du carburant

Economie

Coronavirus/ OMC : «la plus profonde récession économique de notre existence»

Economie

Pétrole/ L'Opep et ses alliés se penchent sur la crise du marché pétrolier

EconomieScience et Vie

Algérie/ Coronavirus : Issad Rebrab ravitaillerait le secteur médical !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *