Sciences et VieSociété

Le Coronavirus chamboule tout.

Le coronavirus chamboule tout.

L’épidémie coronavirus ayant commencé au début du mois de décembre 2019 en chine, dans la ville de Wuhan, et  s’est propagée, par la suite,  dans pratiquement le monde entier constitue une entrave pour certains domaines : sportifs, artistiques et économiques.  

Sport

Le coronavirus bouleverse le calendrier sportif. L’Italie un pays extrêmement touché en Europe, et dans le quel le football revêt un caractère sacré, a dû décider que  tous les matches de la série A se joueront à huit clôt. Par ailleurs, Le marathon de Barcelone prévu le 15 mars a été reporté au 25 octobre pour la raison que parmi les participants, nombreux sont ceux qui sont venus de régions touchées par l’épidémie.

En revanche, l’Afrique demeure sereine, confiante et ne  dramatise point, dans la mesure où le continent n’est pas trop frappé  jusqu’à présent.

Quant aux jeux olympiques, Le gouvernement japonais s’efforce à maintenir la date prévue du 24 juillet au 9 août. Rappelons, en effet, qu’au japon Il y a près de 1000 cas de coronavirus.

Art et culture

Des mesures gouvernementales européennes ont été mises en action pour essayer de réduire la prolifération du coronavirus. Pour se faire, les lieux confinés rassemblant une masse importante de personnes à l’exemple des musés, théâtres, salles de cinéma, et qui ferment leurs portes afin d’éviter toute  inter-contamination. Par conséquent  l’activité culturelle et artistique est mise en berne. En outre, les amoureux du septième art  fréquentent de moins en moins les salles de cinéma, ce qui a conduit Certains distributeurs cinématographiques de reporter les dates de sorties de leurs films. C’est le cas  de  « Miss » de Ruben Alvès, « Rocks » de Sarah Gavron, « Mourir peut attendre » le nouveau James Bond, et  « Pinocchio et la Daronne.  De nombreux écrivains et lecteurs qui attendaient avec enthousiasme l’ouverture du salon de Livre Paris  – Porte de Versailles, a priori prévu du 20 au 23 mars 2020 ne sera pas tenu cette année pour des raisons de santé publique.

Economie

Les prix du pétrole ont amplement chuté, ce qui va engendrer des conséquences néfastes pour l’économie mondiale. La  Chine qui détient, mondialement, 12% de la demande en ce qui concerne l’essence, devrait voir une baisse de sa demande en pétrole d’environ 90.000 barils par jour  par rapport à 2019, selon le scénario central de l’Agence internationale de l’énergie dévoilé ce lundi.

L’Arabie Saoudite s’est orientée unilatéralement vers la baisse de ses prix à la livraison, en raison de l’échec de l’OPEP et de la Russie, à s’entendre sur des baisses de productions : Face aux difficultés économiques générées par l’épidémie du coronavirus, les ministres du cartel pétrolier avaient essayé de se mettre en accord avec les autres pays producteurs de pétrole pour réduire la production et maintenir les prix du brut. Mais,  la Russie, deuxième producteur mondial de pétrole faisant pas partie de l’OPEP, s’est opposée à une nouvelle réduction de 1,5 million de barils par jour.

S.L

Related posts
Société

Arabie Saoudite : “Le voile n’est pas obligatoire”

SociétéWeb TV

Emission-Digitale sur le rôle de l'avocat dans un procès équitable

PolitiqueSociétéWeb TV

Emission-Digitale sur le rôle de l'avocat dans une révolution

Société

Arabie Saoudite/ Une ghanéenne fouettée pour avoir couché avec un soudanais

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *