Economie

France/ Issad Rebrab veut relancer le projet EvCon dans les Ardennes.

Issad Rebrab veut relancer le projet EvCon

L’homme d’affaires algérien et PDG de Cevital, Issad Rebrab sera fin janvier en visite dans les Ardennes dans le Nord-Est de la France. Le milliardaire algérien visitera le site réservé à  l’implantation de son usine de fabrication de stations d’eau ultra-pure dans la ville de Charleville-Mézières, a indiqué ce vendredi 10 janvier, le site France Bleu. 

Selon le média français, le but de la visite d’Issad Rebrab en France serait la finalisation de la transaction pour le rachat du futur site de production dont le plan de financement d’une valeur de 250 millions d’euros n’est pas encore bouclé.

En Août 2019, le dossier déposé par la société EvCon, filiale du Cevital, était incomplet. Le business-plan et les études de marché exigé par la Banque publique d’investissement étaient signalés manquants. Le PDG de Cevital profitera de son déplacement en France pour les remettre aux autorités compétentes. L’entreprise porteuse du projet EvCon avait annoncé avoir levé 175 millions d’euros en mars 2019. Elle projetait d’implanter une usine aux Ayvelles et de créer mille emplois.

Le projet de Rebrab en France au point mort depuis mars 2019

Il faut rappeler que depuis l’incarcération de l’homme d’affaires algérien, en mars dernier, le projet annoncé en grande pompe par le président français, Emmanuel Macron, était au point mort. Ce dernier avait notamment apporté le soutien des autorités françaises au projet en novembre 2018.

L’homme d’affaires Issad Rebrab est sorti le 1 janvier 2020 de prison à Alger à l’issue de son procès qui a duré presqu’une journée. Il a néanmoins été condamné dans l’affaire du projet EvCon à 18 mois de prison dont six fermes. Le patron du groupe Cevital a donc purgé sa peine puisqu’il était en détention depuis huit mois. Le verdict a été rendu dans la nuit de mardi 31 décembre 2019 à mercredi 1er janvier 2020.

Rebrab purge sa peine et quitte la prison

Il faut préciser toutefois que la condamnation d’Issad Rebrab est assortie d’une amende de 13.8 millions de dinars. L’entreprise EvCon a été condamnée à payer une amende de 27.6 millions de dinars. Alors que la banque « The Housing Bank for trade and finance » (HBTF) a écopé d’une amende de 31.6 millions de dinars.

Issad Rebrab a été condamné pour « infraction à la réglementation des changes et des mouvements des capitaux de et vers l’étranger, surfacturation lors d’une opération d’importation et faux et usage de faux ». Et c’est pratiquement les mêmes chefs retenus contre EvCon et la HBTF, poursuivies en tant que personnes morales dans ce dossier.

Source ; ObservAlgérie

Related posts
Economie

Tunisie/ Une nouvelle baisse des prix des carburants

Economie

Pétrole/ le Brent repasse au-dessus de 30 dollars

Economie

Algérie/ Voici les nouveaux prix du carburant

Economie

Coronavirus/ OMC : «la plus profonde récession économique de notre existence»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *